Terms and Conditions

To complete your login to CLIEDIS, please agree to the Terms and Conditions below.

Don't have a CLIEDIS member ID yet? Register Now
Back to all news and events

Quebec insurance industry updated on the priorities of CLIEDIS Members

News / Oct.23.2017
La version française suit l'anglais dans ce courriel / French version follows the English

Quebec insurance industry updated on the priorities of CLIEDIS Members
 
On September 28, 2017, CLIEDIS held a conference in Quebec to update the market on CLIEDIS and the current state of data exchange in the insurance industry. Representatives from 20 different distributors, insurers and software suppliers based in the Quebec City region attended the conference.

During this conference, CLIEDIS priorities were discussed, and the perspectives of local insurers, distributors and software providers were highlighted. These different perspectives emphasized the mutual benefits of working together to move electronic data exchange forward.

In recent years, we have seen an exponential trend towards the adoption of CITS standards by more and more insurers. 

Nathan Carey, President of AGEman, describes the challenges faced by all market players in achieving this goal. "About fifteen years ago, getting an agreement on an electronic exchange format was a feat of strength, and it took us a considerable amount of time. For example, in 2003, with paramedics, we used the purchasing power of our customers to put pressure on suppliers to accept our EDI exchange formats. Customers wanted to avoid duplicate entries on paramedical orders and naturally concentrated their orders on those who accepted our formats. Seeing their sales volumes decline, suppliers who did not want to cooperate initially had no choice but to follow the trend. But with insurers, our customers have never had this balance of power," says Mr. Carey.

CLIEDIS provides the industry with a way to work together to move the industry forward.

"Eight years ago, we revised AGEman’s objectives to guide our efforts along the same lines as the industry. The only way to get things done was to get involved in existing initiatives to agree on a standard through organizations such as CLIEDIS for the benefit of our customers.

We can now focus more effort on these standard formats and get the maximum benefits for our customers," says Mr. Carey.

Insurers today understand the need to work with their distributors to provide the necessary information. Anne Girard, Senior Manager, Support Services, iA Financial Services, explains: "In the digital age, data is more than ever the gold of our time. Those who know how to make the most of the game are the ones who will quickly use the data and incorporate it into their business model. As industry players, we need to get together to share the data we can share, in the most efficient and reliable way possible. Standardize what does not stand out and put value where each of us can differentiate. Distributors, insurers and administrative systems providers alike must take up the challenge of uniting to facilitate the transfer of these data and ensure that the data is of high quality, comprehensible, readily available and used. Thereafter, it is up to the user of the data to transform it into gold! "

A major turning point in the life insurance industry took place 4-5 years ago, and has been particularly visible for 2 years as the number of standardized electronic notifications approved by CLIEDIS exploded.

In this line, most insurers have developed (or will soon be developing) notifications of submitted applications. This allows on the one hand to increase the quality and to eliminate in large part the manual data inputs. On the other hand, all future events concerning these insurance policies will be automatically transmitted and incorporated into the administrative system at the distributor, guaranteeing consistency of information.

Despite the fact that distributors are in a position to obtain information electronically, they still face the challenge of using this data to the maximum of their ability.

Mario Provencher, VP Operations, Quebec Division of Horizons Financial Group, explains this problem: "Electronic notifications find their full utility only when they are not only harmonized, transmitted and received by distributors, but also fully utilized by the new business agents. It is through its utilization that we begin to produce dividends and see time savings. "

Another issue Mr. Provencher cites is related to the Book of Business notifications. "It attracts a great deal of interest for distributors who need to meet compliance requirements and regulatory demands, particularly with regard to so-called orphan policies. But to date, this information is only provided by a handful of insurers. This might become an obligation in a foreseeable future" said Mr. Provencher.

In April 2017, CLIEDIS set up a group of distributors to exchange information and discuss possible problems. This makes it possible to identify common issues, facilitating exchanges and priorities with software suppliers and insurers.

Mr. Provencher has already seen the benefits of their participation in this group. "We have exchanged views on the issues, imperfections, needs and opportunities of the distributors, and there is real collaboration and understanding between the three partners in the industry, which bodes well for the potential improvement in the Life Application cycle time, still far too long in 2017," he said.

For more information on CLIEDIS and the priorities of our membership, go to our website at www.cliedis.ca or contact Darlys Corbitt, Executive Director of CLIEDIS at dcorbitt@cliedis.ca
 
About CLIEDIS :
Established in 1995, CLIEDIS is a membership driven, not-for-profit association that supports the Canadian life and health insurance industry.

CLIEDIS's mission is focused on the development and implementation of data standards for the exchange of information electronically.

***************************

Industrie de l'assurance au Québec : mise à jour sur les priorités des membres de CLIEDIS

Le 28 septembre 2017, CLIEDIS a tenu une conférence au Québec ayant pour but d’actualiser les informations concernant le marché versus CLIEDIS et concernant l’état actuel de l’échange de données dans l’industrie de l’assurance. Des représentants de 20 différents distributeurs, assureurs et fournisseurs de logiciels basés dans la région de Québec ont assisté à la conférence.

Au cours de cette conférence, nous avons discuté des priorités de CLIEDIS. Les points de vue des assureurs, distributeurs et fournisseurs de logiciels locaux ont été soulignés. Ces différentes perspectives ont mis en évidence les bénéfices mutuels de travailler ensemble à promouvoir l’échange de données électroniques. Depuis quelques années, nous assistons à une tendance exponentielle vers l’adoption des standards CITS par de plus en plus d’assureurs.

Monsieur Nathan Carey, président d’AGEman, décrit ainsi les défis auxquels tous les acteurs du marché font face pour atteindre cet objectif : « Il y a une quinzaine d’années, obtenir un accord sur un format d’échange électronique relevait du tour de force. Et ça nous prenait un temps considérable. À titre d’exemple, en 2003, avec les paramédicaux, nous nous sommes servi du pouvoir d’achat de nos clients pour faire pression sur les fournisseurs afin qu’ils acceptent nos formats d’échanges EDI. Les clients voulaient éviter la double saisie sur les sites de commandes de paramédicaux et concentraient naturellement leurs commandes vers ceux qui acceptaient nos formats. Voyant leurs volumes de vente diminuer, les fournisseurs qui ne voulaient pas coopérer au départ n’avaient pas d’autres choix que de suivre la tendance. Mais avec les assureurs, nos clients n’ont jamais eu ce rapport de force. »

CLIEDIS fournit à l’industrie un moyen pour que tous les acteurs impliqués collaborent et travaillent de concert en canalisant leurs efforts dans le but de faire avancer ce projet majeur de l’industrie.

« Il y a 8 ans, nous avons révisé les objectifs d’AGEman afin d’orienter nos efforts dans le même sens que l’industrie. La seule façon de faire avancer les choses était de nous investir dans les initiatives en place pour nous entendre sur un standard au moyen d’organisations telles que CLIEDIS, et ce, au profit de nos clients. Nous pouvons dorénavant ainsi concentrer plus d’efforts sur ces formats standards et en tirer le maximum d’avantages pour nos clients », explique M. Carey.

Les assureurs comprennent aujourd’hui le besoin de travailler avec leurs distributeurs pour fournir les informations nécessaires. Madame Anne Girard, directrice principale, services de soutien, réseaux de distribution d’iA Groupe financier explique : « À l'ère du numérique, les données constituent plus que jamais le nouvel or de notre époque. Ceux qui sauront tirer leur épingle du jeu avec brio sont ceux qui sauront rapidement utiliser les données et les incorporer dans leur modèle d’affaires. En tant qu’acteurs de l'industrie, nous devons nous regrouper afin de partager les données que nous  pouvons partager, de la façon la plus efficace et la plus fiable possible. Standardiser ce qui ne nous démarque pas et mettre de la valeur là où chacun de nous peut se différencier. Autant les distributeurs, les assureurs et les fournisseurs de systèmes administratifs doivent relever le défi de s'unir pour faciliter le transfert de ces données et s'assurer que la donnée est de qualité, compréhensible, disponible rapidement et utilisée. Par la suite, il ne tient qu'à l'utilisateur de la donnée de la transformer en or! »
 
Un tournant majeur dans l’industrie de l’assurance vie a eu lieu il y a 4-5 ans, et il est plus particulièrement visible depuis 2 ans : c’est-à-dire le nombre de notifications électroniques standardisées et approuvées par CLIEDIS, qui a tout simplement explosé!

Dans cette lignée, la plupart des assureurs ont développé (ou le feront sous peu) des notifications de propositions. Ceci permet d’une part d’augmenter la qualité et d’éliminer en grande partie les entrées manuelles de données. D’autre part, tous les futurs « événements » concernant ces polices d’assurance seront automatiquement transmis et incorporés au système administratif chez le distributeur, garantissant la cohérence des informations.

Malgré le fait que les distributeurs sont dans la position d’obtenir les informations électroniquement, ils doivent tout de même faire face au défi d’utiliser ces données au maximum de leurs possibilités.

Monsieur Mario Provencher, vice-président des opérations – région du Québec du Groupe Financier Horizons, résume cette situation en ces termes : « Les notifications électroniques ne trouvent leur pleine utilité que quand elles sont non seulement harmonisées, transmises et reçues par les distributeurs, mais aussi pleinement utilisées par les agents de nouvelles affaires chez ces derniers. C’est seulement à travers leur utilisation que l’on peut commencer à générer des dividendes et constater un gain de temps et de qualité. »

Un autre problème évoqué par M. Provencher concerne la notification de bloc d’affaires : « Ceci attire l’intérêt des distributeurs, car ils sont contraints par des exigences de conformité et règlementaires, particulièrement en ce qui concerne les polices dites orphelines. À ce jour, ces informations ne sont fournies que par une poignée d’assureurs. Il est probable que ces données deviennent essentielles, sinon obligatoires, dans un avenir rapproché. »

En avril 2017, CLIEDIS a créé un groupe de distributeurs dans le but d’échanger des informations et de discuter de possibles problématiques. Ceci permet d’identifier des enjeux communs, facilitant les échanges et priorités avec les fournisseurs de logiciels et assureurs.

Monsieur Provencher a déjà constaté les avantages de leur participation au sein de ce groupe : « Nous avons échangé sur les enjeux, problématiques, besoins et opportunités des distributeurs. On sent une véritable collaboration croissante et une meilleure compréhension entre les trois partenaires de l’industrie. Ceci est de bon augure pour la souhaitable réduction du temps de traitement d’un dossier d’assurance vie, encore beaucoup trop long en 2017! »

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations à propos de CLIEDIS et des priorités de nos membres, vous pouvez visiter notre page Web à www.cliedis.ca ou contacter Darlys Corbitt, directeur exécutif de CLIEDIS, par courriel à dcorbitt@cliedis.ca.
 
À propos de CLIEDIS :
Association sans but lucratif créée en 1995 et dont les orientations sont données par ses membres, CLIEDIS encadre le secteur de l’assurance vie et maladie au Canada.

Sa mission concerne la définition et l’application de normes sur l’échange électronique de données.
 

Materials

This file is only accessible to members Register